Roam rend les véhicules électriques accessibles en Afrique

Written by Lynn Hamerlinck on 25 Octobre 2022

Roam ouvre un nouveau secteur à la communauté Lendahand : les véhicules électriques au Kenya. L'entreprise kenyane/suédoise Roam développe, conçoit et déploie des véhicules électriques adaptés au continent africain afin de soutenir la transition vers des transports durables.

Fondée en 2017, Roam (précédemment : Opibus) est devenue la première entreprise à livrer des motos et des bus électriques produits localement en Afrique. L'électrification des routes africaines entraînera une immense réduction des émissions de carbone tout en créant des villes plus vivables, avec moins de bruit et sans émissions de particules. 

 

Au-delà de la lutte contre le changement climatique

Lorsque vous devez vous déplacer dans une ville africaine, le moyen le plus simple et le moins cher est de monter dans un taxi-moto. Du côté positif, les boda bodas omniprésents créent de nombreuses opportunités d'emploi, mais malheureusement, ils sont aussi un grand pollueur. 

En plus de réduire les émissions mondiales de carbone afin de lutter contre le changement climatique, les activités de Roam touchent le plus grand employeur du Kenya : l'industrie de la moto. On estime que 1,2 million de jeunes travailleurs occupent un poste de chauffeur de taxi ou de livreur à moto. Le secteur, qui se limite encore principalement aux véhicules à carburant fossile, contribue à 32% de l'objectif de réduction des émissions du gouvernement d'ici 2030, explique Roam. Engagée à offrir des options à faible teneur en carbone, Roam travaille dur pour assurer la transition vers des motos électriques. 

Roam propose une option de transport plus propre grâce à ses motos électriques produites localement et destinées aux chauffeurs de taxi. Cette transition fait également une énorme différence au niveau des revenus du chauffeur car elle le soulage du problème de la hausse des prix du carburant. Si l'on considère la réduction des coûts d'entretien et de fonctionnement, une moto Roam entraîne une diminution des coûts de 60% par rapport à une moto traditionnelle. En même temps, Roam vise à proposer ses véhicules aux mêmes prix que leurs équivalents à carburant fossile.

Fait amusant : Roam a récemment figuré sur la liste des 100 entreprises les plus innovantes du magazine TIME. Dans le cadre d'un programme pilote avec Uber, Roam étend rapidement l'utilisation des taxis-motos électriques au Kenya. Ce partenariat permet à un plus grand nombre de chauffeurs de proposer leurs services à l'aide de motos à zéro émission de carbone. 

Toujours à l'affût de moyens innovants pour améliorer l'accessibilité de ses véhicules électriques, Roam s'associe également à M-KOPA. Cette plateforme fintech africaine fournit des services financiers numériques aux consommateurs qui n'ont pas accès aux services bancaires traditionnels, contribuant ainsi à l'inclusion financière.

 

Électrifier les routes du Kenya

Grâce à ses projets sur Lendahand, Roam sera en mesure de développer la livraison de la moto électrique Roam Air, récemment lancée, pour les entrepreneurs de taxi au Kenya. En ayant accès à un véhicule électrique à paiement par répartition, un grand groupe de personnes à faible revenu pourra augmenter son épargne quotidienne de plus de 50 %. Ils auront également accès à des prises de courant exploitées par l'entreprise pour recharger leurs batteries de location interchangeables.

 

Accélérez les options de transport durable en Afrique en investissant dans les projets de crowdfunding de Roam sur Lendahand. Nous vous souhaitons un bon crowdfunding !

Recevez nos nouveaux articles de blog directement dans votre boîte aux lettres

Entrez votre email ci-dessous pour recevoir un email chaque fois que nous publions un nouvel article de blog.