En route avec Creze à Mexico City

Written by Lynn Hamerlinck on 15 Août 2022

Il est environ 8 heures du matin le mercredi 6 avril 2022. Martha et l'équipe sont prêtes à prendre la route lorsque j'arrive à l'espace de co-working Creze à Mexico. Nous rendons visite à deux de leurs clients aujourd'hui et devons nous mettre en route, en gardant à l'esprit le trafic de la ville.

Creze lève des fonds sur Lendahand depuis un an, mobilisant 2,5 millions d'euros pour ses PME. L'institution financière numérisée a commencé ses activités pour aider les petites entreprises à se développer, créer plus d'emplois et stimuler l'économie mexicaine. 

En route pour rencontrer le premier client, Martha me raconte ce que c'est que de travailler chez Creze pour elle. Elle fait partie de l'entreprise depuis trois ans et est responsable des relations avec les clients et des partenariats. Depuis la pandémie, l'équipe de 75 personnes travaille à domicile 99 % du temps. Chaque équipe a deux moments de contact par jour, et cette nouvelle situation s'est révélée plus productive. Pour ceux qui le souhaitent ou qui en ont besoin, il y a un grand espace de co-working disponible en ville.

 

Premier arrêt : l'atelier d'enseigne et signalétique d'Eduardo

Dans une étroite rue pavée, d'énormes portes industrielles dissimulent tout indice de ce qui pourrait se trouver derrière elles. Lorsqu'elles s'ouvrent, le bruit d'un lourd travail de métallurgie nous accueille. 

Nous traversons l'atelier et montons deux étages d'escaliers raides pour arriver au bureau d'Eduardo. Son entreprise conçoit et fabrique du matériel de point de vente et des présentoirs publicitaires. 

Comme la plupart des entrepreneurs, Eduardo a trouvé son chemin vers Creze via son courtier. Seuls 30% d'entre eux arrivent sur la plateforme Creze de manière organique. Il y a un an et demi, Eduardo a eu besoin d'un crédit pour la première fois pour acheter une nouvelle machine d'impression. Aujourd'hui, il utilise le crédit comme fonds de roulement pour acheter l'équipement nécessaire à la fabrication des commandes clients.

 

L'entrepreneur Eduardo faisant une démonstration de la toute nouvelle machine d'impression de l'entreprise.

 

Le plus grand avantage pour lui était que Creze ne lui demandait pas de présenter un historique de crédit étendu. Pour devenir client de Creze, les entrepreneurs doivent être en activité depuis au moins 6 mois, et s'ils ne peuvent pas encore présenter d'antécédents de crédit, une épargne ou une garantie collatérale suffit pour qu'ils soient éligibles à un prêt. Il faut compter jusqu'à quatre jours entre le premier appel de l'entrepreneur avec un agent Creze et le décaissement de son prêt. 

"Même si elle semble vieille école, l'approche personnelle de Creze a été un gros avantage pour moi", déclare Eduardo. "Elle nous permet de construire une relation solide et d'évaluer à chaque fois de meilleures conditions pour mon crédit. C'est la meilleure façon de travailler pour moi en ce moment." 

Les banques n'étaient pas une option pour Eduardo car il ne pouvait pas présenter d'antécédents de crédit, et les banques mexicaines sont rigoureuses et peu enclines au risque envers les petites entreprises. En travaillant avec Creze, Eduardo peut se constituer un historique de crédit pour obtenir de meilleures conditions financières à l'avenir. 

 

Le plus grand défi d'Eduardo : le prix des matières premières

"Les PME mexicaines se débattent surtout avec l'augmentation du prix des matières premières. Les prix ont doublé du jour au lendemain, ce qui rend difficile la production des commandes au prix où nous les avons vendues." Eduardo explique comment les PME ont souffert de l'instabilité du marché due à la pandémie de COVID, à la politique, à la guerre et au manque d'investissements des grandes entreprises. Il espère que la situation se stabilisera bientôt.

 

Le mot clé d'Eduardo : flexibilité 

Son activité n'ayant pas de haute ou de basse saison, la flexibilité est essentielle pour Eduardo. Les clients exigent souvent des changements de dernière minute dans la conception de leur commande, et parfois les commandes prennent tellement de place qu'il doit louer un box de garage pour un stockage supplémentaire. Ce n'est qu'avec un capital adéquat disponible qu'il est en mesure de fonctionner et de se développer. 

 

Nouveaux affichages publicitaires et commandes en cours de réalisation

 

Comme son entreprise se développe, il est en mesure d'employer plus de personnes à long terme et il est même en train de construire un nouvel entrepôt pour stocker tous leurs produits et matériaux pour la production de présentoirs.

 

Deuxième arrêt : l'entreprise d'arts et d'artisanat de Dinora

De la vente de matériel d'artisanat sur Facebook à la gestion d'une boutique en ligne et d'une entreprise prospère, l'accès au crédit a joué un rôle essentiel pour Dinora lorsqu'elle a quitté le monde de l'entreprise pour devenir entrepreneure. Sa société "Maikit" vend des produits aux créatifs à la recherche de matériaux textiles et artisanaux et de machines à imprimer. 

 

Dinora dans son bureau et sa boutique à Mexico

 

Après six mois d'activité, Dinora a pu embaucher une assistante pour l'aider à gérer les factures, les appels des clients et l'administration. Aujourd'hui, une équipe de 8 personnes travaille chez Maikit. Il y a un responsable du commerce électronique et de réseaux sociaux, un spécialiste des machines chargé d'animer des ateliers, une personne qui s'occupe du service après-vente, et Tairon (photo ci-dessous), qui a changé de carrière en passant du métier de coiffeur à celui de chef de projet chez Maikit il y a deux ans.

Alors qu'elle cherchait un crédit pour ouvrir son deuxième magasin, Dinora a découvert Creze après avoir vu une annonce en ligne. Elle leur a envoyé un message, a reçu en retour un formulaire de demande en ligne. Son crédit a été accepté et l'argent se trouvait sur son compte bancaire seulement deux jours plus tard. À l'époque, Creze était l'une des meilleures options pour elle, car les banques n'étaient pas disposées à accorder des crédits aux nouveaux entrepreneurs.

"Nous travaillons ensemble depuis 6 ans, et j'ai maintenant un assistant personnel chez Creze qui est toujours heureux de m'aider avec des questions commerciales et financières", dit Dinora. "J'utilise le crédit pour acheter des produits et du stock. Disposer d'un fonds de roulement est la chose la plus importante pour moi. Et comme mon entreprise est en évolution, mes besoins et conditions de crédit le sont aussi." 

Être une entrepreneure a été un voyage avec des hauts et des bas pour Dinora. En raison de la pandémie, elle a été contrainte de fermer trois de ses quatre magasins et de licencier quelques employés. L'objectif de son entreprise est désormais de renforcer la connaissance de ses produits par ses clients lors d'ateliers et de rendez-vous - ce qui a été efficace sur les chiffres de vente - et de réaliser davantage de ventes en ligne.

 

Le mot de clé de Dinora: Adaptabilité

"La première question que les clients posent avant d'acheter est : Qu'est-ce que je peux faire avec ça ? Avant, nous vendions beaucoup de papeterie, mais aujourd'hui, les clients recherchent des outils avec lesquels ils peuvent générer un revenu", explique Dinora. "Le marché change constamment. Nous devons être au top de nos offres et être suffisamment agiles pour adopter de nouvelles façons de vendre nos produits, en répondant aux attentes et aux demandes de nos clients."

 

Le plus grand défi de Dinora : L'égalité des sexes

Même en tant qu'entrepreneure expérimentée, Dinora rencontre encore des obstacles à son statut de femme entrepreneure. "Cela passe par s'exprimer dans les réunions externes, à devoir montrer beaucoup plus de chiffres et de preuves de bonne gouvernance avant que les gens ne croient en votre entreprise", explique Dinora. "Il y a encore beaucoup de préjugés sur les femmes entrepreneures".

Elle souhaite montrer aux femmes qu'il est possible de faire prospérer une entreprise et les inciter à le faire. À l'occasion de la Journée internationale de la femme, Maikit a offert à tous ses clients un sac de goodies contenant un mug spécialement conçu et des produits artisanaux.

La plupart des clients de Maikit sont des femmes qui cherchent à générer des revenus supplémentaires grâce à l'artisanat, mais elles n'ont souvent pas les ressources financières nécessaires pour acheter leur premier traceur ou leur première machine à imprimer. Les machines sont chères, et comme Dinora ne peut pas proposer à ses clients des plans de paiement à crédit, elle a envisagé de dire à ses clients de travailler avec Creze. Avec un petit crédit, ses clients peuvent démarrer, et elle peut vendre ses machines. Un scénario gagnant-gagnant pour tout le monde.

 

Dinora, propriétaire, et Tairon, chef de projet, avec le mug de leur campagne pour la Journée internationale de la femme.

 

 

Je n'ai pas pu imaginer de meilleure façon de conclure la journée que de nous voir tous les trois - Martha, Dinora et moi-même - discuter des besoins des femmes entrepreneures au Mexique et proposer des solutions pour leur donner de l'autonomie financière.

Regardez le message de Martha à notre communauté sur notre chaîne YouTube.

Comme Dinora et Eduardo, de nombreux autres entrepreneur(e)s obtiennent le soutien dont ils ont besoin pour développer leur entreprise grâce à des prêts tels que ceux de Creze. Vous pouvez soutenir leur travail en investissant dans leurs projets sur Lendahand et, en plus des taux d'intérêt modestes, recevoir un retour social sur votre investissement. Jetez un coup d'œil à notre page de projets ici.

 

Recevez nos nouveaux articles de blog directement dans votre boîte aux lettres

Entrez votre email ci-dessous pour recevoir un email chaque fois que nous publions un nouvel article de blog.